Posture de l’enseignant versus le développement des qualités chez l’étudiant

Un reportage de Melissa Claudie Philippe

Le 11 mai 2017, s’est tenu l’atelier-échange sous le thème « Posture de l’enseignant versus le développement des qualités chez l’étudiant », à la Zone Entrepreneuriale du cégep Trois-Rivières. Offert par le Groupe d’innovation en pédagogie entrepreneuriale (GRIPE) et animé par Valérie Bellerose, cet atelier était destiné à tout le personnel enseignant et professionnel côtoyant la population étudiante du Cégep de Trois-Rivières. L’atelier avait pour objectifs  d’apprendre et d’échanger sur les stratégies pédagogiques favorisant le développement des qualités professionnelles et personnelles chez l’étudiant.

Valérie Bellerose, conseillère d’orentation et animatrice de l’atelier-échange.

Lire la suite… « Posture de l’enseignant versus le développement des qualités chez l’étudiant »

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Albert Sinotte : du décrochage à l’engagement, grâce à l’entrepreneuriat éducatif

Un reportage de Mélissa Claudie Philippe

Albert Sinotte, étudiant au cégep de Trois-Rivières et heureux gagnant du concours Vise dans le Mille, dans la catégorie Idée d’affaires, est le créateur de l’application mobile Je veux.

Décrocheur potentiel, Albert Sinotte a porté un témoignage émouvant du changement de paradigme qui s’est opéré chez lui, grâce au projets d’entrepreneuriat éducatif auxquels il a pris part. D’un élève peu motivé et qui manquait d’engagement, il a repris le contrôle de la situation: «J’ai compris que j’étais maître de mes propres résultats, affirme t-il, pour faire la synthèse de ce parcours.»

Albert Sinotte, un étudiant entrepreneur inspirant.

Lire la suite… « Albert Sinotte : du décrochage à l’engagement, grâce à l’entrepreneuriat éducatif »

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Le goût du risque

 

Les individus ayant une forte propension au risque ont plus de chance de s’orienter vers une carrière entrepreneuriale. Plusieurs recherches confirment cette idée, et la Fondation de l’entrepreneurship a conduit des sondages ayant abouti à ce même constat, pour l’ensemble du Québec. Non seulement le goût du risque et l’intention d’entreprendre sont positivement corrélés, mais cette valeur est un signe distinctif des personnes qui s’affirment comme entrepreneur.

Lire la suite… « Le goût du risque »

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

L’entrepreneuriat éducatif au collégial

L’entrepreneuriat éducatif au collégial permet d’assurer une continuité entre les activités à valeur entrepreneuriale menées dans les écoles primaires et secondaires et les centres entrepreneuriaux universitaires. Les jeunes et les adultes qui poursuivent des études collégiales déterminent la façon dont ils veulent s’engager sur le marché du travail, même lorsqu’ils visent des études universitaires. L’entrepreneuriat leur sera alors présenté comme une option viable et intéressante, soit comme entrepreneuriat classique ou sous ses formes coopératives et sociales.

Lire la suite… « L’entrepreneuriat éducatif au collégial »

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

La Bûche glacée ou l’entrepreneuriat n’attend pas l’âge

Un reportage de Mélissa Claudie Philippe

Le 15 avril 2016, Sara-Jeanne Bouchard lançait sa première entreprise, à l’âge de 19 ans. La Bûche Glacée, située à Beauport, est une invitation à savourer un contraste : un dessert glacé dans une atmosphère des plus chaleureuses.

A la suite d’une commotion cérébrale, Sara-Jeanne a dû abandonner temporairement ses études au cégep Limoilou. La remise en question qu’a occasionné ce retrait des activités académiques a précipité son lancement en affaires. Pour Sara-Jeanne, c’était un risque qu’elle était capable d’assumer: «Au fait, une fois ma décision prise, je ne pensais plus aux risques!, nous a-t-elle confié».

Sara-Jeanne Bouchard en 2017

Sara-Jeanne est fille d’un couple d’entrepreneurs, qui gère des résidences pour personnes âgées depuis 5 ans. La culture entrepreneuriale dont elle est imprégnée, jumelée au modèle de couple en affaires qu’elle connaît ont probablement eu une influence sur l’entrepreneure qui s’est alliée à son ami, Philippe Larouche pour partir le bar laitier. Lire la suite… « La Bûche glacée ou l’entrepreneuriat n’attend pas l’âge »

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin