Les initiatives entrepreneuriales du cégep de Trois-Rivières

Depuis plusieurs années c’était un dossier important, mais depuis 2013 le développement de l’entrepreneuriat éducatif est au cœur des priorités du Cégep de Trois-Rivières. Les avantages pédagogiques de l’entrepreneuriat et la mission complémentaire du cégep dans la région sont les principales raisons qui motivent cette orientation. Plusieurs actions et partenariats témoignent de l’engagement du cégep à assurer la réussite de ses étudiants en les équipant de manière à ce qu’ils soient productifs sur le plan scolaire, économique et en tant que citoyennes et citoyens.

Une Zone « pour les entrepreneurs, par les entrepreneurs »!

La Zone entrepreneuriale est un espace ou plusieurs services sont proposés aux entrepreneurs.

  • Le codéveloppement: C’est en construisant un réseau ouvert et transparent, qui partage librement les enjeux, les problèmes, les bon et les mauvais coup de chacun, que les entrepreneurs apprennent les notions les plus importantes pour mener leurs entreprises au succès.
  • Les ateliers de formation pour entrepreneurs seulement est une ressource ou les entrepreneurs apprennent à développer un plan d’affaires, à utiliser efficacement les états financiers. En outre, les outils web et réseaux sociaux, leviers de la communication sur le web font partie de ce programme taillé à la mesure des besoins des entrepreneurs du 21e siècle.
  • Le service de mentorat offert par la Zone permet d’accélérer le développement de l’entrepreneur d’aller plus loin, de saisir des opportunité, grâce à un support personnalisé. Entre autres bénéfices, le mentorat permet à l’entrepreneur de briser l’isolement, d’être soutenu, encouragé, rassuré et motivé
  • Enfin, l’attestation d’études collégiales (AEC) en démarrage d’entreprise réussi propose 14 semaines de formation en la planification des étapes de démarrage d’entreprises et de plan d’affaires.

La Zone entrepreneuriale est issue d’une initiative de la table de concertation pour la promotion de l’entrepreneuriat à Trois-Rivières, en 2012.  A la suite du  déclin de l’industrie, la situation socio-économique de la région s’est dégradé progressivement. L’exode des jeunes et le manque d’initiatives entrepreneuriales ont accéléré la décadence. Pour répondre à ses engagement envers la communauté, un cours complémentaire en entrepreneuriat a d’abord été proposé. Par la suite, en rachetant le bâtiment qui logeait la caisse populaire des estacades, l’idée d’un espace pour les entrepreneurs a pris corps. Depuis 2 ans, la Zone est une référence dans la région, en matière de développement et de support à l’émergence d’entreprises.

Le Groupe d’innovation en pédagogie entrepreneuriale (GRIPE)

Le GRIPE) est également une initiative pensée par les membres de la table de concertation et d’autres intervenants du cégep, pour la promotion de l’entrepreneuriat. Ces rencontres qui réunissent généralement université, cégep et commissions scolaires, ont donné naissance à un plan d’action pour implanter un lieu ou chaque les établissements peuvent mettre en commun leurs réflexions sur l’entrepreneuriat éducatif. Claude Bégin et André Lamoureux ont été les deux ressources du cégeps dont l’apport à la constitution du GRIPE a été remarquable. Ces deux intrapreneurs, qui se complètent de part leurs méthodes de travail, ont constitué le duo qui a planifié la mise en place du GRIPE et qui assure encore aujourd’hui, la mise en oeuvre de ses activités. M. Bégin, l’un des maîtres à penser de l’équipe, a aidé à peaufiner le concept, tandis que M. Lamoureux fournissait la rigueur permettant de bien cadrer les interventions.

Plusieurs outils sont développés pour faciliter l’intégration de la pédagogie entrepreneuriales dans les pratiques d’enseignement et des atelier-échanges sont organisés sur une base régulière afin de supporter les enseignants dans la mise en place d’une pédagogie centré sur l’apprenant.

Lancé en 2015, le GRIPE regroupe les enseignants intéressés à réfléchir et à échanger sur leurs pratiques pédagogiques. Sa mission est de développer chez les enseignants une approche pédagogique qui favorise le développement de qualités entrepreneuriales chez les étudiants.

Le Fonds communautaire d’emprunt de la Mauricie (FCEM)

Le FCEM est un partenaire du cégep de Trois-Rivières, dont le motif est d’aider les diplômés de l’AEC en Démarrage à se lancer. Cet organisme à but non lucratif a été créé dans le but d’apporter une réponse novatrice aux besoins des personnes en situations économique précaire. Il s’agit d’un partenariat parmi les plus stratégiques. En effet, le microcrédit est reconnu pour son indéniable contribution dans l’émergence de petites entreprises, la création de richesses et d’emplois.

Le FCEM reçoit des dons qu’il met à la disposition de la communauté sous forme de prêts allant jusqu'à 10 000$, à un taux de 9 à 10%, sur une période de 3 ans. Contrairement aux institutions financières commerciales, le FCEM s'intéresse au capital humain et partage le risque du promoteur. Renforcer les capacités des promoteurs en leur donnant des outils de gestion simples, établir une relation de confiance avec ces derniers et participer activement à leur succès constitue, en des termes concrets, la vocation du FCEM. Ce partenariat a contribué à la création d’emploies durables et à l'émergence de micro entreprises, notamment dans le secteur des services. Il soutient l'entrepreneuriat féminin dans la Mauricie et à fait la promotion de l’autonomie, l'indépendance financière, tout en améliorant les conditions matérielles de vie des promoteurs et de leurs familles. 

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin