Dévoilement de la situation de l’activité entrepreneuriale au Québec

Le Global Entrepreneurship Movement  (GEM) a dévoilé, le mercredi 27 septembre 2017, l’état de la situation de l’activité entrepreneuriale au Québec. Le GEM est la plus vaste enquête sur l’activité entrepreneuriale dans le monde.

Présenté sous forme de webdiffusion par Étienne St-Jean, titulaire de la Chaire de recherche UQTR sur la carrière entrepreneuriale et Marc Duhamel, professeur au Département de finance et économique de l’École de gestion à l’Université du Québec à Trois-Rivières, les conférenciers ont répondu à 3 questions importantes:

  • Le Québec a-t-il toujours une forte intention de démarrage ?
  • Les jeunes du Québec passent-ils à l’action autant que dans d’autres régions du  monde ?
  • Les entreprises démarrées au Québec sont-elles innovantes et tournées vers l’international ?

Les principaux résultats

  • Attitudes à l’égard de l’entrepreneuriat et activité entrepreneuriale dynamique. Aau Québec, la carrière entrepreneuriale est la plus valorisée des économies tirées par l’innovation! De plus, le repreneuriat est particulièrement fécond au dans cette région du Canada.
  • L’essor des investisseurs informels est constaté en 2016. Depuis 2014, le Québec se positionne au haut du classement des investissements informels, via  le sociofinancement. Ainsi, les citoyens du Québec appuient de manière marquée les entrepreneurs et leurs projets sur le territoire.
  • Les entrepreneurs émergents se démarquent dans des secteurs moins axés sur la technologie. Les entrepreneurs émergents du Québec (compilation de 2014 à 2016) sont très dynamiques mais évoluent dans des secteurs d’activité plus traditionnels.
  • L’entrepreneuriat jeunesse toujours dynamique. Les jeunes du Québec ont une forte propension à démarrer une entreprise. D’ailleurs, comparativement au reste du Canada et aux autres économies comparables, ils sont plus enclins à passer à l’action.
  • L’entrepreneuriat féminin moins marqué que celui des hommes. Alors que l’activité entrepreneuriale émergente des hommes place le Québec au 2e rang, celle des femme se place au 5e rang (9,4%) alors que le reste du Canada occupe le 1er rang. Il reste donc des efforts à accomplir avant de voir le fossé se réduire dans les prochaines années.
Comparaison de la valorisation de l’entrepreneuriat comme bon choix de carrière selon les économies comparables

Ceux qui n’ont pas eu la possibilité d’assister au webdiffusion pourront accéder à des documents relatifs aux sujets abordés en cliquant sur le lien.

L’entrepreneuriat éducatif permet de développer collectivement les valeurs, les attitudes et les compétences entrepreneuriales utiles à l’entrepreneuriat individuel ou collectif. L’entrepreneuriat est reconnu comme moteur de dynamisation de la croissance économique des régions notamment en permettant de créer des valeurs ajoutées économiques, sociales et environnementales.

Compte tenu du rôle que doit jouer le système éducatif dans le développement d’un Québec plus entrepreneurial, ces ressources informationnelles peuvent être également servir de point de départ pour cibler de nouveaux objectifs en matière d’entrepreneuriat éducatif.

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin