Reconstruire les régions grâce à l’entrepreneuriat : l’exemple de Shawinigan

Par Raymond Robert Tremblay, coach et consultant en gestion

Plusieurs de nos régions au Québec sont dévitalisées par le retrait de secteurs économiques traditionnels : la forêt, le papier, l’énergie, la grande industrie, etc. Comme conséquences, lorsque les jeunes sortent de l’école secondaire ou du cégep, ils se trouvent difficilement un emploi dans leur secteur d’études. Ceux et celles qui déménagent pour aller à l’université se trouvent souvent dans la même situation. Or les emplois qualifiés qui leur sont proposés sont souvent dans les grandes régions de Montréal ou de Québec. Une fois partis, ils s’enracinent, fondent des familles, achètent des condos et plusieurs ne reviennent jamais dans leurs régions d’origine. La Gaspésie, la Mauricie et beaucoup d’autres régions au Québec connaissent ce phénomène. Par conséquent, la population vieillit, les écoles ferment dans les villages et graduellement le tissu social est dévitalisé.

Dans l’ordre habituel, représentant divers cégeps de régions lors de la rencontre nationale des représentants du PEEC à Shawinigan: Alexandre Mathieu, Outaouais, Pierre Savard, Saint-Jérôme. Stéphanie Paquette, Outaouais, Louison Chabot, Beauce-Appalaches, Joëlle Guay, Sherbrooke, André Lamoureux, Trois-Rivières, Alain Leclerc, Saint-Félicien, Valérie Huppé, Limoilou, Mélissa Philippe, PEEC, Pascal Marcotte, Sherbrooke, Marielle Esclapez, Rimouski, Émy Daniel, Montmorency, Philippe Boisvert, Victoriaville, Maude Lemire-Desranleau, Vieux-Montréal, Marie-Ève Dupuis-Roussil, Shawinigan, Brigitte Valois, Saint-Jérôme, Raymond-Robert Tremblay, PEEC

Lire la suite… « Reconstruire les régions grâce à l’entrepreneuriat : l’exemple de Shawinigan »

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Le lancement officiel du PEEC, d’une allocution à l’autre

Un reportage de Mélissa Claudie Philippe

Le mercredi 3 mai 2017, la Galerie du Cégep Limoilou a accueilli, une conférence de presse pour souligner officiellement le lancement du Projet d’éducation entrepreneuriale au cégep (PEEC) et les investissements ministériels en matière de projets innovants. Le PEEC – qui a été présenté par M. Richard Filion, directeur général du Collège Dawson – est aujourd’hui une réalité qui s’inscrit dans la volonté du gouvernement de soutenir des projets en lien avec l’innovation et l’entrepreneuriat au collégial.

Dans l’ordre habituel, 1ère rangée: Fabienne Desroches (DG, Sorel-Tracy), Sylvain Blais (DG, Abitibi Témiscamingue), Mylène Boisclair (DG, Vieux Montréal), Nadine Le Gal (DG, Saint-Jérôme), Guy Dumais (DG, Shawinigan), Gilles Lapointe (DG, Saint-Félicien), Mario Landry (DG, Beauce-Appalaches), François Dornier (DG, Rimouski), Frédéric Laurin, (DG, Outaouais), Hervé Pilon (DG, Montmorency), Éric Gagné (DE, Sherbrooke) 2e rangée: Richard Filion, (DG, Dawson et porte-parole du projet), Hélène David, (ministre responsable de l’Enseignement supérieur), André Drolet (député de Jean-Lesage), Albert Sinotte (étudiant entrepreneur, Trois-Rivières), Sara-Jeanne Bouchard, (étudiante entrepreneure, Limoilou), Denis Leclerc, (président, Fondation du Cégep Limoilou et Groupe Biscuits Leclerc), Louis Grou, (DG, Limoilou, cégep mandataire du PEEC). Ont été empêchés: Paul Thériault, (DG, Victoriaville), Louis Gendron (DG, Trois-Rivières), Marie-France Bélanger (DG, Sherbrooke)

 

Lire la suite… « Le lancement officiel du PEEC, d’une allocution à l’autre »

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

55 000 étudiants visés – 15 cégeps s’unissent pour le développement de l’entrepreneuriat

En conférence de presse ce 3 mai 2017 à Québec, 15 cégeps ont annoncé qu’ils s’unissent pour développer l’esprit entrepreneurial chez les jeunes du Québec en mettant sur pied le Projet d’éducation entrepreneuriale au cégep (PEEC). Regroupant plus de 55 000 étudiants de presque toutes les régions du Québec, ces 15 cégeps participeront à la création d’une nouvelle vague d’entrepreneurs qui soutiendront le développement du Québec. Ils font le pari que les initiatives entrepreneuriales développées dans chacune de régions contribueront aussi à donner du sens aux études et favoriseront la persévérance et la réussite scolaire. Inédit à l’enseignement supérieur au Québec, ce réseau collégial est soutenu financièrement par le gouvernement québécois.

Richard Filion, porte-parole du PEEC et DG du collège Dawson, Hélène David, Ministre responsable de l’Enseignement supérieur, André Drolet, député de Jean-Lesage, Albert Sinotte, étudiant gagnant du concours Vise dans le Mille de Trois-RIvières, Sarah-Jeanne Bouchard, étudiante entrepreneure, copropriétaire de La Bûche glacée, Denis Leclerc, président du Groupe Biscuits Leclerc, Louis Grou, DG du cégep Limoilou, cégep mandataire du PEEC
Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Les gagnants du concours «Mon projet d’affaires»

L’étape finale du concours  « Mon projet d’affaires »  s’est tenu le 9 mars dernier à l’Agora. Couronné lors des Journées entrepreneuriales du CVM, cette troisième édition a célébré les meilleurs projets d’entrepreneuriat étudiant et les meilleurs plan d’affaire déposé au comité de sélection.   Le concours et les ateliers préparatoire ont pour objectifs d’outiller, d’accompagner et de soutenir la concrétisation de projets d’entrepreneuriat au sein de la communauté étudiante du cégep du Vieux Montréal. Cette initiative portée par le département de technique administrative, chapeauté par Nathalie Zakaïb coordinatrice du département gagne en popularité à chaque année en voyant le nombre de projet augmenter. A l’issu de cette cérémonie, 3 projets innovants et ingénieux sont sortis du lot.

Lire la suite… « Les gagnants du concours «Mon projet d’affaires» »

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

ICMTL : une initiative d’avant-garde en entrepreneuriat créatif

Ça prenait un lieu spécial pour offrir le programme d’attestation d’études collégiales Venture Creation in the Creative and Cultural Industries (RNA.07). Bientôt également disponible en français, cette initiative conjointe du Collège Dawson et du Cégep du Vieux Montréal se démarque par son style résolument décontracté et innovateur. Partageant les espaces d’ICMTL, «un incubateur dédié aux entrepreneurs culturels et créatifs», les locaux évoquent plutôt les Workspace en vogue que les salles de classe traditionnelles. On y offre le premier programme combinant un perfectionnement professionnel et un programme de préincubation s’adressant d’abord à des professionnels des industries culturelles et créatives.

Le groupe se soumet à une séance de photo 360.

Hors des sentiers battus, on y retrouve des designers industriels, des photographes, des artistes visuels, des entrepreneurs sociaux qui ont en commun une créativité remarquable et une volonté de concrétiser leurs rêves. Le Lunch de réseautage et d’inspiration qui s’y est tenu le 6 mars dernier était de la même mouture, avec un brin de folie et une énergie électrisante dans l’air.

Lire la suite… « ICMTL : une initiative d’avant-garde en entrepreneuriat créatif »

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin