L’Agence France entrepreneur, une source d’inspiration

Il est facile de s’abonner à leur infolettre, et on y trouve une véritable manne d’outils et de ressources, tant pour les entrepreneurs étudiants que pour les enseignants. Évidemment, les régimes juridiques et comptables de la France et du Québec sont fort différents, sans compter les systèmes éducatifs. Malgré ces différences de nombreux éléments de ce site nous inspirent et pourraient inspirer les répondants et tous les intervenants entrepreneuriaux des collèges.


Plus d’information à l’adresse suivante: https://www.afecreation.fr/ 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Virée entrepreneuriale à Shawinigan pour les étudiants en TAD


Le mardi 7 novembre 2017. Le 12 octobre, fin d’avant-midi : des étudiants en Comptabilité et gestion au Cégep de Saint-Jérôme, accompagnés de deux enseignants, prennent la route de Shawinigan. Destination : le Centre d’entrepreneuriat Alphonse-Desjardins, une coopérative qui aide ceux qui souhaitent se lancer en affaires. Incursion dans l’univers du démarrage d’entreprises.

Visite étudiante de St-Jérôme au CEAD

Lire la suite… « Virée entrepreneuriale à Shawinigan pour les étudiants en TAD »

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Une équipe du Cégep Marie-Victorin remporte un prix dans le cadre du concours Collégial en affaires

Le mardi 7 novembre 2017. Le 2 novembre dernier, dans le cadre de la finale intercollégiale du concours Collégial en affaires, le projet «PraticoPhysio» de Arianne Montesinos (Arts, lettres et communication, option cinéma), de Zhaky Benaziza et de Yann Laframboise (Techniques de physiothérapie), qui propose un service mobile en physiothérapie, a remporté le prix  de 500$ remis par le Centre d’études en responsabilité sociale (CERSÉ), à titre de projet s’étant démarqué par une approche de développement durable.
Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Le prix LOJIQ Développement durable décerné au club entrepreneur Harrican’O

1er novembre 2017. Près de 200 invités et de nombreuses personnalités politiques dont le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, assistaient à la 9e remise des Prix LOJIQ. Au cours de cet événement tenu à l’Assemblée nationale du Québec, les Offices jeunesse internationaux du Québec (LOJIQ), a souligné l’excellence de 11 projets de mobilité internationale portés par 31 jeunes Québécoises et Québécois.

La cérémonie organisée avait pour but de rendre un hommage mérité à des jeunes de tous les horizons, qui ont démontré leur engagement et le potentiel entrepreneurial de la jeunesse québécoise. Les prix remis sont une récompense de la créativité et de l’ambition dont témoigne la relève entrepreneuriale du Québec.

Anthony Dalpé, Nelson Groesenek-Lambert et Samuel Lynch du cégep de l’Abitibi-Témiscamingue ont décroché le prix Développement durable, en créant l’entreprise, Harrican’O

Dans un article publié par LOJIQ, nous retenons que : « Les 15 Québécoises et 16 Québécois récompensés se sont particulièrement démarqués parmi les 4 197 participants aux programmes de LOJIQ qui se sont rendus dans 89 pays l’an dernier, notamment en raison des retombées exceptionnelles générées par leurs projets et pour leur contribution en faveur du développement et du rayonnement international du Québec.»

Lire la suite… « Le prix LOJIQ Développement durable décerné au club entrepreneur Harrican’O »

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Les enjeux éducatifs de l’entrepreneuriat

Une chronique de Raymond-Robert Tremblay

La notoriété dont jouissent actuellement les entrepreneurs à succès est inédite. Dragons un jour, ils et elles nous dispensent leurs perles de sagesse et tentent de nous transmettre ce qui a fait leur réussite. Un exemple récent : le numéro d’automne 217 de la revue Gestion, HEC Montréal (vol 42, no 3) propose un dossier intitulé «L’entrepreneuriat peut-il sauver le monde?», rien de moins! Heureusement, ce titre accrocheur se double d’une question : « Les entrepreneurs sont passionnés, réagissent rapidement au changement et apprennent de leurs erreurs pour améliorer le rendement de leurs projets. On voudrait que les grandes organisations adoptent leurs méthodes et leur attitude. Mais leur en demandons-nous trop? » (p. 40). En effet!

L’entrepreneur et l’entrepreneure sont innovants et créatifs. Ils pilotent des projets qui ne réussissent pas forcément, mais bousculent les habitudes et quelquefois changement les façons de faire et de consommer. Qu’on pense au micro-ordinateur, à l’automobile électrique et à la coopérative financière.  Animés par une passion ils visent le dépassement et s’attaquent à des problèmes énormes comme la sauvegarde de l’environnement ou la transformation des légumes destinés à la décharge en jus abordables et nutritifs. Je parle bien sûr des Jus LOOP, une jeune entreprise montréalaise de transformation alimentaire. Lire la suite… « Les enjeux éducatifs de l’entrepreneuriat »

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin